Notre marque

Le sens de notre marque

Nous nous appelons « Fagne Bleue » car la fantastique région de la Fagne, des fagnes, nous relie et regorge d’eau bleue, source de vie et qui blanchit comme neige en hiver.

Notre slogan est : »l’onde qui abreuve ». L’onde radio ou l’onde qui glisse sur un plan d’eau. Elle abreuve car elle est eau et qu’elle donne du sens.

Notre logo, la croix des fiancés et la borne 151

La Croix des Fiancés est sans aucun doute, la plus connue de toutes les croix de Fagne et certainement la plus émouvante. On l’atteint en suivant la Vecquée, depuis la Baraque-Michel, en direction de Hockai jusqu’à la borne 151 de l’ancienne frontière entre la Belgique et la Prusse.

La borne symbolise la frontière, verticale, immobile, qui sépare. La croix symbolise les bras ouverts, horizontale et ouverte, l’amour, qui rassemble.

Cette croix a été inaugurée, dans son état actuel, le dimanche 20 septembre 1931 en la mémoire de deux jeunes fiancés pris dans une tempête de neige le 22 janvier 1871. Elle succède à une autre croix plus ancienne, en place depuis 1906 au moins.

François Reiff, de Bastogne, terrassier travaillant au barrage de la Gileppe, était fiancé à Marie Solheid, de Xhoffray, servante à la ferme Niezette (Halloux près de Limbourg). Ils quittèrent le village de Jalhay le dimanche 22 janvier 1871 pour aller quérir les pièces nécessaires à leur mariage, à Xhoffray (territoire prussien à l’époque). Malgré les mises en garde de leur entourage, ils s’engagèrent en Fagne en pleine tempête. Une épaisse couche de neige recouvrait la lande et la tourmente faisait rage. Ils se perdirent à jamais… Ce n’est que deux mois plus tard, le 22 mars, à la fonte des neiges, qu’un douanier prussien, découvrit à la borne 151, le corps de la jeune fille. François avait glissé dans le corsage de Marie, un billet : Marie vient de mourir et moi je vais le faire. De fait, son corps fut retrouvé au dessus de Solwaster, à plus de deux kilomètres de celui de Marie.

À côté de la borne frontière, on éleva une croix : la Croix des fiancés.

Au bout de la nuit, projet de Stéphane Xhroûët

Cette histoire vraie est tellement forte que Stéphane Xhrouët, réalisateur de cinéma originaire des Fagnes, a débuté la réalisation d’un film sur l’histoire de ces deux jeunes fiancés: “Au bout de la nuit”. La jeune actrice évoque le film qui traite aussi du racisme puisque c’est une histoire d’amour mal perçue entre une francophone et un germanophone, mais comme elle le dit: “dans le fond, il n’y a qu’une chose qui compte: c’est l’amour”.

La jeune actrice qui joue la fiancée résume l’histoire du film avec des propos très forts et en phase avec notre projet de radio : dans les fagnes, pour le lien social, contre le racisme (à l’époque et aujourd’hui), comme elle le dit : « une histoire qui va ouvrir les yeux des gens car un allemand, un juif, un n’importe quoi, c’est un humain, il y a juste l’amour, c’est cela qui est important dans la vie. »

Autre particularité, Marie Gillain, originaire du Pays de Herve, jouera le rôle de la mère de famille.

Plus d’infos:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_des_Fianc%C3%A9s
https://www.lameuse.be/354759/article/2019-03-02/lactrice-marie-gillain-va-tourner-dans-les-fagnes-cet-ete

La borne frontière 151

Notre région est un trésor naturel, touristique et patrimonial exceptionnel, à la croisée des mondes latins et germains comme le symbolise la borne-frontière de notre logo.

La frontière entre la Belgique et la Prusse était une frontière existante avant 1919, créée par le « Traité des limites» signé le 26 mai 1816 à Aix-la-Chapelle entre le royaume des Pays-Bas et le royaume de Prusse. Originellement frontière entre ces deux États, la partie occidentale accéda à l’indépendance en tant que Belgique à partir de 1830, indépendance formalisée par le Traité des XXIV articles signé en 1839, avec des frontières précisées par le Traité de Maastricht en 1843. Cette frontière fut abolie par le Traité de Versailles à la suite de la Première Guerre mondiale. Elle précède la frontière entre l’Allemagne et la Belgique.

La frontière suivait alors « la Vecquée », vieux chemin frontière depuis le haut Moyen Âge remontant jusqu’au sommet du plateau des Hautes Fagnes au niveau de la Baraque Michel, où se trouve le poteau 154. La « Croix des Fiancés » sur le chemin se situe à proximité du poteau 151.